Entretient maison

Acheter de l'ancien à reconstruire ou acheter du neuf?

S’offrir un bien immobilier est un projet de haute importance. Vous vous offrez un patrimoine durable qui va se transmettre de descendant en descendant. Face à votre décision, vous vous demandez encore s’il faut opter pour une ancienne maison ou acheter une neuve. Afin de bénéficier de multiples atouts, il est préférable de choisir une neuve. En choisissant la côte basque, offrez-vous un bien immobilier neuf biarritz de qualité en faisant appel au leader de promoteur basque Alday Immobilier.

Acheter de l’ancien à reconstruire ou acheter du neuf ?

Face à votre projet d’investir pour un bien immobilier, optez pour le neuf afin de bénéficier de plusieurs avantages. Bien que le prix de l’ancien soit moins coûteux par rapport au prix du neuf lors de l’achat, avec les rénovations diverses, le coût pourrait dépasser le prix du neuf. Le neuf ne requiert aucun travail de réhabilitation. En plus, avec le neuf, grâce à des dispositifs mis en vigueur, vous bénéficiez d’une déduction fiscale, de réduction d’impôts et de réduction de frais de notaire. Le neuf vous garantit l’assurance d’avoir un bien aux normes de sécurité et intègre les dernières exigences règlementaires de construction avec des performances énergétiques et thermiques, ce qui réduira votre facture énergétique. Les avantages sont multiples comme le confort, la sécurité, les surfaces optimisées et les avantages fiscaux.

Quel est le bon plan pour acquérir un bien immobilier qui vous satisfait ?

Afin d’acquérir le bien immobilier de vos rêves à la fois contemporain, tendance, confort, esthétique et pérenne, Alday Immobilier est le promoteur qu’il vous faut. Expérimenté de plus d’une trentaine d’années sur la construction, la réhabilitation, la vente et la location immobilière, ses réalisations en témoignent. Soucieux de la qualité et des exigences de ses clients, Alday est une référence pour des projets innovants et qualitatifs tant pour l’apparence comme pour les fonctionnalités.

Laissez votre commentaire à propos de cet article