Entretient maison

Tout savoir sur le ravalement de façade à Paris

Depuis quelques années, la rénovation énergétique est au cœur de la politique du gouvernement. Isolation thermique, étanchéité des toits et ravalements de façades sont à privilégier. La loi principale concernant le ravalement existe depuis 1954 et stipule que toutes façades d’immeubles doivent toujours rester en « bon état de propreté ». C’est pourquoi il est nécessaire de constamment les surveiller et d’effectuer des bilans sur l’état des murs de votre copropriété.

Un ravalement de façade est à effectuer obligatoirement tous les dix ans au minimum, selon l’arrêté préfectoral. Paris ne fait pas exception. En effet, la capitale est soumise à l’arrêté municipal du 27 octobre 2000. Celui-ci divise les façades des bâtiments parisiens en quatre niveaux de 1 à 4 allant de « propre » à « très sale ». Une inspection est organisée sans avertir les propriétaires pour prévenir de cet état de propreté. Si votre bâtiment atteint le niveau 3 « sale » il vous est fortement recommandé de réaliser les travaux de ravalement. Si l’immeuble est au niveau 4, vous avez l’obligation d’effectuer ces gros travaux. Dans les cas les plus extrêmes, c’est-à-dire s’il existe un danger pour vous et les habitants de votre quartier, la Mairie de Paris peut vous imposer ces travaux par l’intermédiaire du Tribunal de Grande Instance. Vous aurez ainsi un délai de six mois pour commencer le chantier de rénovation, sous peine d’amende pouvant aller jusqu’à 3 700 euros.

Si vous êtes en résidence, nous vous invitons à vous rapprocher de votre syndic de copropriété pour vérifier la date du dernier ravalement. Une assemblée générale sera nécessaire pour voter l’approbation de ces gros travaux. Si vous ne savez pas à qui vous adresser pour la réalisation de ce chantier, nous vous conseillons les services d’Harmonie SAS, spécialiste de la rénovation énergétique en copropriété. Effectuer le ravalement de façade à Paris avec harmonie SAS sera la garantie d’un travail rapide et conforme aux règlementations.

Laissez votre commentaire à propos de cet article